La prise de conscience

La prise de conscience

J’ai décidé de vivre. Aujourd’hui, maintenant, en ce moment précis. Avant qu’il ne soit trop tard. Je veux profiter des plaisirs que m’offre la vie. Je veux pouvoir prendre conscience de ce qui m’entoure et en jouir jusqu’à l’épuisement. Je veux pouvoir être insouciante et apprécier l’instant T indépendamment de ce qu’il me propose.

Appelez-moi Nancy. Je vais avoir 30 ans cette année. Je suis en couple avec l’homme le plus merveilleux du monde, et ce depuis une dizaine d’années. Nous sommes mariés depuis deux ans et nous sommes heureux, amoureux, joyeux, bref la vie à deux est ce dont nous avions toujours rêvé. Sauf que depuis trois ans, de vivre, de profiter de la vie, nous avons ‘un peu beaucoup’ arrêté. Nous essayons d’avoir un enfant, et nous n’y arrivons pas. Il faut reconnaître que je suis la plus stressée du binôme. Malgré les mots et attitudes rassurants, apaisants de mon cher époux, qui me fait comprendre que de toutes les façons, la vie fait ce qu’elle veut, j’ai toujours la boule au ventre, le stress à fleur de peau, bref je ne vis plus. Je cogite, je calcule, je réfléchis, je gaspille tout mon souffle d’énergie sur un projet qui ne dépend pas au final de moi, puisque c’est la Nature qui décide, qu’on le veuille ou pas.

Certains me diront que trois ans ce n’est rien. Je le conçois. C’est vrai, trois ans ce n’est pas grand chose. Mais à mon niveau, ça commence à faire beaucoup. J’ai été opérée au début de l’aventure d’un kyste ovarien, et j’ai du subir une ovariectomie malheureusement. Ce qui fait que je n’ai qu’un seul ovaire aujourd’hui pour arriver à donner un enfant à mon mari. Nous avons essayé des stimulations ovariennes de toute sorte, et même une FIV (qui a donné un résultat au final tout à fait déprimant). Je vous passe les détails. Avec le temps je pense que j’en reparlerai. Mais si aujourd’hui j’ai décidé de vivre, c’est pour la simple et bonne raison que j’ai arrêté de le faire et que je passe à côté de tous les plaisirs du quotidien, à commencer par mon mari.

Je veux réapprendre à apprécier le réveil du matin dans ses bras. Prendre le petit déjeuner. Écouter de la musique dans ma voiture en allant travailler. Déjeuner et/ou dîner avec de bons amis, même si ils ne sont pas nombreux. Faire de la méditation, j’ai envie de me lancer dans cette aventure. Lire. Écrire. Faire de la peinture. Inviter des amis à manger chez nous. Ne plus me laisser préoccuper par des choses qui n’en valent pas la peine. Vivre et montrer à mon homme que j’aime la vie. Confier les choses de la Vie que je ne peux maîtriser à la Vie elle-même, qui sait si bien ce qu’elle fait…

Aujourd’hui, j’ai décidé de vivre.